Related releases

SIRENE National Bureau 30 September 2009
 

Brdo pri Kranju hosted a meeting of heads of SIRENE national bureaus from 20 to 22 May 2008.

Sirene03

Organising a meeting of heads of SIRENE (Supplementary Information Request at National Entry) national bureaus is one of our obligations as part of our country's presidency of the EU Council. At the same time, it is also an opportunity to show our colleagues from the EU Member States and other countries that are users of the Schengen Information System how the Slovenian Police is organised and how it operates.

The meeting brought together heads of SIRENE national bureaus from all the EU Member States, Iceland, Norway and Switzerland, as well as representatives of the General Secretariat of the EU Council, European Commission and Permanent Representation of the Republic of Slovenia in Brussels.

The meeting, according to its chair Dušan Kerin, head of the International Police Cooperation Division in the Criminal Police Directorate, was dedicated particularly to exchanging experience and views, as well as to some key issues as regards SIS operation. Heads of SIRENE national units discussed the functioning of SIS in the Schengen countries, with a particular emphasis on the nine new members which joined the system on 1 September 2007. In addition to Slovenia, these members are the Czech Republic, Estonia, Latvia, Lithuania, Hungary, Malta, Poland and Slovakia. Participants evaluated the operation of the system and discussed the difficulties encountered by all countries using the system.

Sirene02

As enhancing the effectiveness of the SIS is one of the priorities of the Slovenian Presidency, the participants also discussed the need for additional training for SIRENE operators, as, according to Mr Kerin, "These bureaus, being contact points in all Schengen countries, are the foundations of international police cooperation in the area of Schengen, enabling communication with the SIS and systematic police cooperation based on mutual exchange of data and alerts for persons and objects."

Sonja BoĹľiÄŤ, head of the Slovenian SIRENE bureau, pointed out that since 1 September of last year, when we started using it, the system had proved incredibly useful: "End-users in Slovenia (the Police and administrative bodies of the Ministry of the Interior) carried out more than 12 million checks, of which 5,700 resulted in hits, with alerts in the SIS matching the data on the person or object being processed."

Heads of SIRENE bureaus also discussed the second-generation Schengen Information System (SIS II), which is supposed to be set up in 2009 and which will, in addition to the established practices, introduce new functionalities such as linking alerts, attaching a European arrest warrant, biometric data and new categories of objects. In light of the planned setting-up of SIS II, the Member States pointed out that it was necessary to increase the number of staff at national Sirene bureaus as the SIS work load had already increased drastically.

Representatives of the Austrian Sirene bureau informed the Schengen countries of their intention to introduce border checks during the European football championship in Austria and Switzerland and asked for prompt exchange of information.

The basic purpose of SIS as a joint electronic database of alerts for persons and objects and one of the main compensatory measures in accordance with the Schengen Convention is to provide security in the area of the Schengen countries. To compensate for the security deficit caused by the lifting of border checks at internal borders, certain measures were introduced to be carried out both at internal borders and inland. Besides SIS, compensatory measures include police stations for compensatory measures, cross-border police cooperation, harmonisation of legislation in Member States, judicial cooperation in criminal matters, common visa policy and others.

Sirene01

Besides Dušan Kerin, head of the International Police Cooperation Division in the Criminal Police Directorate, Slovenia, as the EU presidency country, was represented by Sonja Božič, head of the Sirene section of the Criminal Police Directorate, Marko Bečan, Senior Criminal Police Inspector in the Criminal Police Directorate, and Igor Vučko, Assistant Director of the Information and Telecommunications Office.

 

Les directeurs des bureaux nationaux SIRENE se réunissent a Brdo pri Kranju

La réunion des directeurs des bureaux nationaux SIRENE a eu lieu entre les 20 et 22 mai 2008 a Brdo pri Kranju.

Responsabilité revenant a la Slovénie en tant que pays qui préside le Conseil de l'UE, la réunion des directeurs des bureaux nationaux SIRENE (Supplément d'information requis a l'entrée nationale) représente également une occasion pour la Police slovene de présenter a ses homologues des autres États membres et des pays utilisateurs du systeme d'information Schengen (SIS) l'organisation et le fonctionnement de ses services.

Parmi les participants a cette rencontre, figuraient les directeurs des bureaux nationaux SIRENE de tous les États membres de l'Union européenne, de l'Islande, de la Norvege, de la Suisse ainsi que les représentants du Secrétariat général du Conseil de l'UE, de la Commission européenne et de la Représentation permanente de la Slovénie a Bruxelles Selon M. Dušan Kerin, président de la réunion et chef de la Direction de la coopération policiere internationale aupres de la Police criminelle slovene, cette rencontre a été consacrée essentiellement a l'échange d'expériences et de vues ainsi qu'a l'harmonisation des questions fondamentales relatives au fonctionnement du SIS. Les directeurs des bureaux nationaux SIRENE ont discuté, plus précisément, du fonctionnement du SIS dans les pays Schengen, notamment dans les neuf nouveaux membres qui ont rejoint ce systeme le 1er septembre 2007 (outre la Slovénie, la République tcheque, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, Malte, la Pologne et la Slovaquie). Les participants a la réunion ont tout d'abord examiné le fonctionnement de ce systeme et les difficultés y afférentes, partagées par tous les pays utilisateurs.

L'amélioration de l'efficacité du SIS figurant parmi les priorités de la présidence slovene, cette réunion a également été consacrée a la nécessité de formation complémentaire des opérateurs des bureaux SIRENE, a affirmé M. Kerin: "En tant que points de contact uniques, ces bureaux représentent, dans chaque pays Schengen, le fondement de la coopération policiere internationale dans l'espace Schengen, permettant notamment de communiquer avec le SIS et de systématiser la coopération policiere basée sur l'échange mutuel de données et de signalements des personnes et des objets recherchés."

Selon Mme Sonja Božič, directrice de la Division SIRENE slovene, le SIS s'est avéré, depuis son entrée en vigueur en Slovénie le 1er décembre dernier, tres utile: "En Slovénie, les utilisateurs finaux (la police et les organismes administratifs des ministeres des affaires intérieures et des affaires étrangeres) ont effectué dans le cadre du SIS plus de 12 millions de vérifications. Dans plus de 5.700 cas, le signalement du SIS correspondait aux données d'une personne ou d'un objet impliqué dans une procédure."

Par ailleurs, les directeurs des bureaux nationaux SIRENE ont traité du systeme d'information de Schengen de deuxieme génération (SIS II): devant etre mis en ouvre en 2009, le SIS II sera doté, outre des dispositifs déja établis, de nouvelles fonctionnalités, permettant notamment de relier les signalements, de procéder a l'arrestation et a la remise d'une personne recherchée conformément aux mécanismes du mandat d'arret européen ainsi que d'utiliser des données biométriques et de nouvelles catégories d'objets. En raison de la future mise en ouvre du SIS II, tous les Etats membres ont évoqué la nécessité d'accroître l'effectif du personnel au sein des bureaux nationaux SIRENE.

Les représentants du bureau SIRENE autrichien ont informé les pays Schengen de l'introduction du contrôle aux frontieres et des modalités y afférentes durant le Championnat d'Europe de football en Autriche et en Suisse. Sur ce point, ils ont également sollicité l'échangé rapide d'informations.

L'un des principaux objectifs du SIS, en tant que base de données commune sur le signalement de personnes et d'objets, conçue, conformément a la convention de Schengen, comme mesure compensatoire, est d'assurer la sécurité a l'intérieur de l'espace Schengen. Afin de " compenser" le déficit de sécurité, résultant de la suppression des contrôles aux frontieres intérieures, d'autres mesures ont été introduites: mises en ouvre tant aux frontieres intérieures qu'a l'intérieur des pays, elles constituent des mesures compensatoires destinées aux postes de police, a la coopération policiere transfrontaliere, a l'harmonisation de la législation des États membres en la matiere, a la coopération judiciaire et en matiere pénale et a la politique commune des visas.

Outre M. Dušan Kerin, chef de la Direction de la coopération policiere internationale aupres de la Police criminelle de l'Administration générale de la police, et Mme Sonja Božič, directrice de la Division SIRENE de la Police criminelle, la présidence slovene était représentée par M. Marko Bečan, commandant de la Police criminelle, et M. Igor Vučko, directeur adjoint du Bureau de l'informatique et des télécommunications.